Nos actions à Cluses en 2007-2008-2009

Les actions les plus importantes résumées en une page

 

  • Demande et obtention d’une modification de la carte scolaire des collèges afin que les enfants de Messy et de la Sardagne puissent suivre leur scolarité au collège de Cluses plus proche de leur domicile.
  • Organisation d’une session de formation pour les parents délégués de classe et les élus aux conseils d’établissement.
  • Obtention de la gratuité des frais de garde et de restauration quand un parent encadre une sortie scolaire.
  • Envoie de nombreux courriers aux autorités pour obtenir le remplacement d’enseignants absents.
  • Maintien du bac blanc.
  • Défense et maintien d’une section de BTS suite à une audience auprès du Recteur et du député de la circonscription.
  • Défense des postes d’enseignants (audience auprès du Recteur et du Député).
  • Obtention auprès du Recteur l’autorisation pour les familles de consulter les notes et appréciations par Internet  au Collège et Lycée.
  • Organisation d’une séance d’information sur le sommeil et le rythme scolaire, animation assurée par François Testu professeur de chrono psychologie à l’université de tours.
  • Participation aux commissions d’appel du lycée et collège.
  • Occupations des écoles et manifestation pour le maintien du RASED (Réseau d’Aide et de Soutien aux Enfants en Difficulté).
  • Maintien d’un contact permanent avec les établissements.
  • Participation au Comité d’Education à la Santé et à la Citoyenneté (CESC) au collège >>Voir
  • Tenu des réunions mensuelles de suivi et de régulation.
  • Revendication pour une meilleure sécurité autour des établissements.
  • Mise en place un site internet de contact et d’information à la disposition des parents.
  • Dans un seul but, la réussite des élèves et :
  • Pour que l’école de la République, laïque et gratuite ne soit pas sacrifiée.
  • Pour qu’elle soit dotée d’un nombre suffisant d’enseignants, sans classes surchargées.
  • Pour qu’elle dispense un enseignement de qualité.
  • Pour qu’on y apprenne la vraie vie par l’expérience de la mixité sociale.
  • Pour que tous les enfants réussissent leur scolarité puis leur orientation, et, plus tard, leur insertion professionnelle.

Une éducation en danger à Cluses : Réductions d’heures !

Réduction d’heures au lycée en 2008…C’est reparti en 2009

 

Comme dans beaucoup d’établissements, le Lycée Charles Poncet et le Collège G.A. De Gaulle s’étaient vu frappés de réduction sans précédent de la dotation horaire à la rentrée 2008. Il fallait s’y attendre en 2009, ce sont déjà des demandes de vacataires qui sont déclenchés au lycée parce que les heures de postes ont diminuées.

En 2008/2009 au lycée ce sont plus de 150 heures de cours en moins, 12 postes de professeurs qui avaient fermés, l’aide individualisée aux élèves de seconde en difficulté réduite de 30%.

Au collège ce sont 5 départs en retraites non remplacés et 1 suppression de poste…

 

Actions engagées :

 

La FCPE avait réagit à la suppression des heures de cours au lycée et au collège.

Au collège, l’inspection académique en visite le vendredi 7 mars 2008 avait été interpellée. Le choix d’un mouvement de mécontentement avait été retenu au lieu d’une grève pénalisante pour les élèves et les parents.

Au lycée, une motion avait été rédigée et envoyée à l’inspection académique. Mardi 11 mars 2008 à 18h30 à l’auditorium du lycée le proviseur a exposé les conséquences pour les élèves. Tous les parents ayant des enfants en 3ème étaient invités à participer à cette réunion.

MERCREDI 12 MARS 2009 A 17H à BONNEVILLE, avait eu lieu une manifestation des enseignants à laquelle la FCPE s’était jointe.

Une délégation avait été reçue par le Député Maire Martial Saddier mardi 18 mars 2009. Ce dernier a été  interpellé par le recours aux vacataires pour assurer les heures supplémentaires que les enseignants ne pourront pas assurer ainsi que par le service partagé des enseignants qui devront passer beaucoup de temps sur la route plutôt qu’en classe.  Il a promis d’être le porte-parole de nos revendications auprès du gouvernement. Nous attendons le retour de ces revendications.

 

Manifestations de protestation

 

Un rassemblement visant à manifester notre mécontentement s’était déroulé le 28 mars 2009 de 13h à 15h au lycée.  Symboliquement, les professeurs ont été « séquestrés » par les parents en colère et une interview a été faite par  Le Dauphiné Libéré.

Le lendemain la FCPE était présente lors des portes ouvertes où de nombreux parents sont venus visiter le futur lycée de leur enfant. Les membres de la FCPE étaient présents pour expliquer les conséquences des suppressions de postes ; une pétition a été organisée et a récolté de nombreuses signatures. Cette pétition a été envoyée au rectorat.

Une manifestation devant la mairie a eu lieu le 15/05/09.

Le recteur annonçait la justification de la suppression des postes en la compensant par des heures supplémentaires et confirmait sa décision d’amputer des aides aux secondes.

 

Communiqué de presse du bureau de la FCPE74

 

Et bien tout cela recommence aussi la FCPE a réagit auprès du rectorat

Les parents se mobilisent

Vente de bulbes :

Une Maman a lancé l’idée de faire une vente de bulbes de fleurs au moment de la réunion d’information pour la future classe de mer.

Un parent a donc regardé le soir même sur internet, voir ce que proposait le site Initiatives. La formule qu’il propose est intéressante puisqu’il n’y a pas besoin d’avancer d’argent. Le site nous fournit gratuitement les catalogues à distribuer aux enfants. Il n’y a pas que des bulbes dans le catalogue : des plants de fraisiers, framboisiers, tomates cerises, etc, des plantes d’intérieur, un nichoir à oiseaux, un kit de pots à peindre, etc… L’offre était assez variée. L’opération a donc été lancée ! Les bons de commande ont été récupérés par les parents. Une saisie sur internet et le bon de commande récapitulatif se calculait automatiquement. Cela a évité les erreurs !! Ensuite, la commande finale la été envoyée le 10 mars, toujours par internet, et la livraison été effectué le 26 mars. Après la vérification des colis, les parents ont dispatché les produits avec les bons de commande individuels. Tout cela a pris du temps, 3 après-midi pleines entre la collecte des commandes dans les classes et la saisie sur ordinateur, et ensuite la distribution des produits commandés. Mais le résultat est là : dans notre cas (cela varie selon le montant total des commandes), nous gardons 30% des sommes récoltées pour les reverser à l’école.  Nous avons gagné 408,06 euros de bénéfice net (30% du montant total, moins 30 euros pour les frais d’envois). Une initiative à diffucer largement aux parents qui ont du temps libre pour aider leur école !!!

Vente de crêpes le jour du carnaval :

Comme nous le faisons tous les 2 ans (quand le carnaval arrive en centre ville), nous avons organisé une vente de crêpes au profit de l’école du Centre. Après avoir demandé l’autorisation par écrit à M. REVEREAU, celui-ci nous a confirmé son accord et nous a mis en rapport avec la personne chargée de nous installer un stand et un branchement électrique.

Nous avons demandé aux parents des enfants qui vont partir en classe de mer de nous fournir en crêpes pour le jour J. Merci à eux et aux parents qui nous ont fait des crêpes alors que leur enfant n’est pas concerné par la classe de mer !!!

Nous avons tenu le stand avec d’autres parents toute l’après-midi avec des élèves qui nous ont aidé : Ceylan, Kubra, Marie et Sibel. Une ancienne élève de l’école était là aussi : Manon. qui n’ont pas ménagé leurs efforts !!! A signaler également que  2 élèves sur 4 n’étaient pas non plus concernés par le départ en classe de mer (Marie et Kubra sont dans l’autre CM2), c’était donc très sympa d’être là pour nous aider!! Un grand geste de solidarité.

Bénéfice de l’opération :  autour de 350 euros !!!

Des efforts certes, mais de grandes satisfactions…

Défense de l’école élémentaire par les parents

Voici quelques mesures annoncées et peu médiatisées :

 
–     Suppression de classe maternelle : Dès la rentrée 2009, tous les enfants qui n’auront pas 3 ans le jour de la rentrée, ne seront pas scolarisés,
–     Suppression des RASED (Réseau d’Aide Spécialisé pour les Enfants en Difficulté) soit disparition des maitres d’adaptation et rééducateurs qui interviennent dans les écoles. La mise en place des deux heures d’ « aide personnalisée » ne peut se substituer au travail effectué dans le cadre des Réseaux d’Aides, qui ont été créés pour répondre aux besoins particuliers des élèves en difficulté.
(pétition à signer ici http://www.sauvonslesrased.org/index.php?p=4)
–     Suppression de l’IUFM (formation des maîtres): le recrutement des professeurs des écoles se fera sur BAC+5 sans formation spécifique,
–     Suppression du corps des remplaçants titulaires : en cas d’absence d’un enseignant, le remplacement se fera par une personne qui ne sera pas forcément formée, poste ouvert à tout inscrit ANPE bac +3 
–     Mise en place de jardins d’éveils payants en remplacement de la maternelle (d’abord pour les petits… mais après ?)
–     Création d’EPEP : Regroupement de plusieurs écoles primaires et maternelles d’une ou plusieurs communes pour en faire des établissements sous contrôle d’un conseil d’administration.

Au vu de toutes ces mesures, comme des postes seront supprimés, le nombre d’enfants dans les classes va augmenter : cela ne permettra pas des conditions de travail optimales aussi bien pour l’enseignant que pour les élèves…
Tout cela serait inscrit dans le projet de loi de finances 2009 qui se vote en ce moment.
Le département du Rhône serait département pilote, donc le 1er servi… Mais les autres n’y échapperont pas.

 

C’est pour toutes ces raisons que les parents FCPE DE CLUSES ont manifesté le 6 mars 2009 de 14h à 16h. Le cortège a démarré devant les locaux de la mairie pour y revenir deux heures plus tard. Une mobilisation malgré le mauvais temps qui n’a pas refroidit les parents qui restent attentifs à la suite donnée de leur revendication.

 

>>Voir les articles de presse

Communiqué de presse FCPE nationale

La FCPE prend acte de la décision du ministre de l’Education nationale de reporter la réforme du lycée. Elle réclamait l’arrêt du projet de réforme de Xavier Darcos ainsi que la mise en chantier d’une réelle reforme du lycée qui prenne aussi en compte le palier d’orientation de la troisième.

 

La FCPE souhaite que la décision ministérielle ait bien été prise afin de laisser plus de temps à une réelle concertation.

 

Le ministre semble vouloir faire oublier qu’il a écarté de cette concertation la FCPE, la fédération des parents d’élèves présente sur tout le territoire et forte de près de 60% des voix des parents aux dernières élections en collège et en lycée.

 

Pour la FCPE, le dialogue doit continuer avec parents, lycéens et enseignants avec pour seul objectif l’amélioration du système éducatif.

 

La FCPE appelle à maintenir la mobilisation pour la défense du système éducatif et pour le retrait des projets en cours concernant la suppression des RASED, l’affaiblissement de la maternelle, et, plus généralement, un moratoire sur les reformes mises en place dès cette rentrée à l’Ecole primaire (suppression de deux heures hebdomadaires de classe en primaire, nouveaux programmes et aide « personnalisée » après la classe).

 

La FCPE rappelle au ministre que la demande de tous est aussi l’arrêt des coupes sombres dans les postes et que les parents, les enseignants, les jeunes et l’opinion, ne sauraient accepter un nouvel affaiblissement de l’Ecole publique.

 

La FCPE rappelle qu’elle restera mobilisée après les vacances de Noël, au moment où le refus des suppressions de postes devra s’exprimer dans chaque école, collège, lycée, académie.

Elle invite les parents qui veulent agir à prendre contact et rejoindre les structures départementales de la FCPE.

Contact Presse

Laurence GUILLERMOU

Tél : 01.43.57.16.16

 

Fédération des Conseils de Parents d’Elèves des Ecoles Publiques

108-110 Av. Ledru-Rollin

75544 PARIS Cedex 11

Tél : 01.43.57.16.16

 

e-mail : fcpecom@fcpe.asso.fr

Site : www.fcpe.asso.fr

 

A cluses la mobilisation reste active. Une soirée d’information et d’échange a été organisée le 23 novembre à l’auditorium du lycée.

Rencontre avec la Mairie en septembre 2008

Le coût des repas dans les centres de restauration est très élevé.

Une action est à mener pour diminuer le montant du repas dans les établissements scolaires de la ville. Certains enfants sont seuls chez eux à midi et ne peuvent, pour différentes raisons, prendre un repas à la cantine.

Le stationnement et la sécurité sont de vrais problèmes autour des établissements scolaires.

Interpellé sur ces sujets, Monsieur le Maire est venu discuter avec les membres du bureau de coordination, samedi 5 avril, des thèmes suivants :

– Sécurité et stationnement autour des établissements

– Coût de la restauration scolaire

– Adaptation des dispositifs d’animation enfance et soutien scolaire avec la nouvelle organisation de l’école (semaine des 4 jours)

 

La FCPE reste toujours vigilante quant au règlement de tous ces problèmes et organise au sein du bureau de coordination une veille sur ce sujet.