Défense de l’école élémentaire par les parents

Voici quelques mesures annoncées et peu médiatisées :

 
–     Suppression de classe maternelle : Dès la rentrée 2009, tous les enfants qui n’auront pas 3 ans le jour de la rentrée, ne seront pas scolarisés,
–     Suppression des RASED (Réseau d’Aide Spécialisé pour les Enfants en Difficulté) soit disparition des maitres d’adaptation et rééducateurs qui interviennent dans les écoles. La mise en place des deux heures d’ « aide personnalisée » ne peut se substituer au travail effectué dans le cadre des Réseaux d’Aides, qui ont été créés pour répondre aux besoins particuliers des élèves en difficulté.
(pétition à signer ici http://www.sauvonslesrased.org/index.php?p=4)
–     Suppression de l’IUFM (formation des maîtres): le recrutement des professeurs des écoles se fera sur BAC+5 sans formation spécifique,
–     Suppression du corps des remplaçants titulaires : en cas d’absence d’un enseignant, le remplacement se fera par une personne qui ne sera pas forcément formée, poste ouvert à tout inscrit ANPE bac +3 
–     Mise en place de jardins d’éveils payants en remplacement de la maternelle (d’abord pour les petits… mais après ?)
–     Création d’EPEP : Regroupement de plusieurs écoles primaires et maternelles d’une ou plusieurs communes pour en faire des établissements sous contrôle d’un conseil d’administration.

Au vu de toutes ces mesures, comme des postes seront supprimés, le nombre d’enfants dans les classes va augmenter : cela ne permettra pas des conditions de travail optimales aussi bien pour l’enseignant que pour les élèves…
Tout cela serait inscrit dans le projet de loi de finances 2009 qui se vote en ce moment.
Le département du Rhône serait département pilote, donc le 1er servi… Mais les autres n’y échapperont pas.

 

C’est pour toutes ces raisons que les parents FCPE DE CLUSES ont manifesté le 6 mars 2009 de 14h à 16h. Le cortège a démarré devant les locaux de la mairie pour y revenir deux heures plus tard. Une mobilisation malgré le mauvais temps qui n’a pas refroidit les parents qui restent attentifs à la suite donnée de leur revendication.

 

>>Voir les articles de presse

Communiqué de presse FCPE nationale

La FCPE prend acte de la décision du ministre de l’Education nationale de reporter la réforme du lycée. Elle réclamait l’arrêt du projet de réforme de Xavier Darcos ainsi que la mise en chantier d’une réelle reforme du lycée qui prenne aussi en compte le palier d’orientation de la troisième.

 

La FCPE souhaite que la décision ministérielle ait bien été prise afin de laisser plus de temps à une réelle concertation.

 

Le ministre semble vouloir faire oublier qu’il a écarté de cette concertation la FCPE, la fédération des parents d’élèves présente sur tout le territoire et forte de près de 60% des voix des parents aux dernières élections en collège et en lycée.

 

Pour la FCPE, le dialogue doit continuer avec parents, lycéens et enseignants avec pour seul objectif l’amélioration du système éducatif.

 

La FCPE appelle à maintenir la mobilisation pour la défense du système éducatif et pour le retrait des projets en cours concernant la suppression des RASED, l’affaiblissement de la maternelle, et, plus généralement, un moratoire sur les reformes mises en place dès cette rentrée à l’Ecole primaire (suppression de deux heures hebdomadaires de classe en primaire, nouveaux programmes et aide « personnalisée » après la classe).

 

La FCPE rappelle au ministre que la demande de tous est aussi l’arrêt des coupes sombres dans les postes et que les parents, les enseignants, les jeunes et l’opinion, ne sauraient accepter un nouvel affaiblissement de l’Ecole publique.

 

La FCPE rappelle qu’elle restera mobilisée après les vacances de Noël, au moment où le refus des suppressions de postes devra s’exprimer dans chaque école, collège, lycée, académie.

Elle invite les parents qui veulent agir à prendre contact et rejoindre les structures départementales de la FCPE.

Contact Presse

Laurence GUILLERMOU

Tél : 01.43.57.16.16

 

Fédération des Conseils de Parents d’Elèves des Ecoles Publiques

108-110 Av. Ledru-Rollin

75544 PARIS Cedex 11

Tél : 01.43.57.16.16

 

e-mail : fcpecom@fcpe.asso.fr

Site : www.fcpe.asso.fr

 

A cluses la mobilisation reste active. Une soirée d’information et d’échange a été organisée le 23 novembre à l’auditorium du lycée.

Rencontre avec la Mairie en septembre 2008

Le coût des repas dans les centres de restauration est très élevé.

Une action est à mener pour diminuer le montant du repas dans les établissements scolaires de la ville. Certains enfants sont seuls chez eux à midi et ne peuvent, pour différentes raisons, prendre un repas à la cantine.

Le stationnement et la sécurité sont de vrais problèmes autour des établissements scolaires.

Interpellé sur ces sujets, Monsieur le Maire est venu discuter avec les membres du bureau de coordination, samedi 5 avril, des thèmes suivants :

– Sécurité et stationnement autour des établissements

– Coût de la restauration scolaire

– Adaptation des dispositifs d’animation enfance et soutien scolaire avec la nouvelle organisation de l’école (semaine des 4 jours)

 

La FCPE reste toujours vigilante quant au règlement de tous ces problèmes et organise au sein du bureau de coordination une veille sur ce sujet.

Une éducation en danger à Cluses : sureffectif !

Sureffectif à l’école maternelle du centre ville

 

 5 classes de maternelle pour 155 élèves ! L’équation est simple : 31 élèves par classe pour l’année 2008/2009.

 

Cette situation inacceptable pour la FCPE nous contraint à interpeller l’inspection académique afin de trouver une solution rapide dans l’ouverture d’une classe supplémentaire.

La réponse de Mme l’Inspectrice est la suivante :

« Le constat de rentrée que j’ai transmis à Monsieur L’inspecteur d’Académie porte les effectifs à 152 élèves, dont 10 élèves hors secteur, ce qui donne une organisation par classe de :

– 31 en Petite section – Grande section

– 31 en Petite section – Moyenne section

– 31 en Petite section – Grande section

– 28 en Moyenne section – Grande section

– 31 en Petite section – Moyenne section

J’attire votre attention sur l’intérêt pédagogique de la composition des classes Petite section – Grande section qui permettent aux maîtres de se consacrer pleinement à des petits groupes de grande section les après-midi. »

 

Mme L’inspectrice termine en précisant son attention à la qualité pédagogique de l’enseignement à l’école maternelle du centre et reste à notre disposition.

 

Une réunion entre parent mérite d’être organisée pour en tirer des conclusions.